Bernard Controls équipe les installations sur le site de YANBU 2 en Arabie Saoudite

ARABIE SAOUDITE - PROJET MARAFIQ YANBU 2 - CENTRALE ELECTRIQUE & USINE DESSALEMENT

MARAFIQ est le premier opérateur privé saoudien de service d'eau et d'électricité. MARAFIQ est présent notamment sur deux grands projets en Arabie Saoudite. A JUBAIL, sur le Golfe Persique, son projet IWPP (Independent Water and Power Project) qui a été lancé en 2007 est le plus grand projet au monde pour combiner la production d'électricité et le dessalement d'eau de mer. A YANBU, sur la mer rouge, le projet YANBU-2 inclut aujourd'hui une centrale thermique de 690 MW et une usine de dessalement avec une capacité de 60 000 m3 par jour.

Les usines de dessalement de MARAFIQ produisent ainsi l'eau potable pour les villes de JUBAIL et YANBU. Ces installations emploient le procédé de distillation à effets multiples (MED). Le procédé MED utilise les rejets thermiques récupérés de la centrale électrique pour évaporer l'eau de mer à basse température. Il consomme trois fois moins d'électricité que les procédés concurrents ce qui en fait une solution d'avenir pour le dessalement d'eau de mer.

MARAFIQ a choisi BERNARD CONTROLS pour les installations de YANBU-2.

MARAFIQ s'était déjà tourné vers la technologie de BERNARD CONTROLS pour équiper les vannes de l'usine de dessalement de JUBAIL en 2008 ou pour fournir les actionneurs électriques sur les vannes des installations de RAS LAFFAN en 2009 au Qatar et de FUJAIRAH en 2010 aux Emirats. MARAFIQ a voulu continuer sa collaboration avec BERNARD CONTROLS pour ses installations de YANBU 2 dont la réalisation a été confiée aux sociétés d'ingénieries coréennes DOOSAN pour la centrale et HANWAH pour le dessalement.

Les servomoteurs électriques BERNARD CONTROLS, gammes ST et STX, en environnement étanche et antidéflagrant sont installés en version INTELLI+ et permettent une gestion optimisée du site.

La bonne coordination et le travail d'équipe au sein de BERNARD CONTROLS et de son réseau, à la fois en Arabie Saoudite et en Corée, ont apporté un support apprécié par les différents partenaires du projet.