Enquête sur les espaces informels

Résidence à Gonesse, Bernard Controls
R&D Social Sensibility
Février –Avril 2018

Le projet développe avant tout une démarche, un processus attentif à un contexte existant, plutôt qu’une stratégie surimposée. Il s’agit d’une recherche sur les espaces informels, c’est-à dire des lieux communs capables de saisir une intimité territoriale, intimité qui dépasserait le cadre privé de l’enceinte domestique. Cette enquête poursuit une recherche entamée en 2017 à Pékin, lors d’une résidence à l’Institute for Provocation soutenue par l’Institut Suédois.

Le projet s’articulera en deux temps, capables de se nourrir mutuellement. Une première partie prospective mènera l’enquête attentive des lieux informels au sein même de l’usine dans l’ambition de les identifier, de les représenter, voire d’y prendre part. Dans une seconde partie du projet, une intervention à échelle minuscule viendra s’immiscer dans le contexte de l’usine pour suggérer une activité informelle et faire corps avec celle-ci.

Iris Lacoudre est architecte, habilité à exercer en nom propre, diplômée de l’Ecole d’architecture et des Territoires de Marne-La-Vallée. Tout au long de son parcours, elle multiplie les expériences à l’étranger, à Tokyo (Atelier Bow Wow), Berlin (Laboratoire du Grand Paris / Finn Geipel), Stockholm (Arrhov Frick Arkitektkontor), Buenos Aires et Paris (Bruther). Depuis 2016, elle exerce de manière indépendante, n’établissant pas de distinction préconçue entre les échelles et les disciplines. Dans un souci de faire-avec, sa pratique s’interroge de manière spécifique et sur mesure, attentive aux modes de vie et à ce qui est déjà-là. Elle vit et travaille actuellement entre Paris et Stockholm.

Ce site utilise des cookies destinés à améliorer sa performance, à adapter ses fonctionnalités et à mesurer sa fréquentation.

En savoir plus et choisir les cookies que j’accepte